Qui sommes-nous ?

Créé en septembre 2018, le collectif « 1:61 : les jeunes historiens de l’art » est composé de 8 membres fondateurs, tous jeunes diplômés d’histoire de l’art (Université Paris I Panthéon Sorbonne). Le collectif a pour ambition d’exposer de jeunes artistes et de montrer la création émergente de l’art contemporain.

Sarah Amane

Sarah, historienne de l’art de la première heure, apporte sa grande sensibilité au collectif dans l’appréhension des images de nos artistes. Très consciente des valeurs à l’oeuvre dans la photographie, elle aspire à interroger ce médium comme pratique à travers l’étude de l’image manifeste.

Margot Rouas

Margot, marquée par une formation littéraire et philosophique, sait allier sensibilité artistique et exigence intellectuelle. Ses recherches, teintées d’un attrait pour le surréalisme, connotent son désir d’expliquer toujours les images par un ressort décalé et humoristique.

Sarah Nasla

Sarah, rompue à l’étude de la photographie américaine, conçoit toujours l’image comme objet politique. Licenciée en Histoire, elle sait ancrer notre propos dans une certaine actualité. Son dynamisme et sa détermination sont des atouts dans la valorisation et la promotion de notre projet.

Sophie Bernal

Sophie apporte une ouverture européenne par sa double nationalité franco-néerlandaise. Elle s’intéresse aux croisements entre l’art et la science, avec un attrait particulier pour l’art contemporain et son caractère hybride avec les phénomènes de la Nature.

Léia Fouquet

Léia, apprentie galeriste, riche d’une précédente exposition nous apporte expertise et réseaux. Ses travaux personnels sont parcourus d’interrogations philosophiques empruntées notamment à Jean Baudrillard. Très au fait de la scène artistique contemporaine, Leia est force de propositions novatrices.

Boris Marotte

Boris, après avoir étudié le commerce, rejoint l’Université Panthéon-Sorbonne où il poursuit sa passion pour la photographie. Fort de ses expériences en galerie, il porte le regard le plus pragmatique sur l’élaboration du projet. Il est également un collectionneur averti d’art contemporain.

Laure Martin

Laure, par une formation en arts numériques, contribue grandement à développer nos réseaux sociaux dans le respect de notre identité visuelle. Férue des questions de gender studies et de féminisme, elle étudie et déconstruit les grandes muses et modèles d’histoire de l’art.

Camille Veysset

Camille, par sa grande réactivité, a su donner les premières impulsions au projet. Historienne dans l’âme, elle sait mettre les mots sur nos instincts et réagit toujours avec cran à nos besoins. Dotée d’un bagage transversal, elle sait trouver des références qui précisent notre rapport à la photographie.